Se connecter avec nous

Sante

Guinée: le Président de la République proroge l’état d’urgence sanitaire

Publié

sur

Le couvre-feu passe désormais de 00h à 04h du matin.
Adresse à la nation du chef de l’État
Chers compatriotes,
Cinq mois se sont écoulés depuis l’apparition du premier cas de Covid-19 dans notre pays. Le Gouvernement, sur mon instruction, a mobilisé toutes les ressources humaines et matérielles à sa disposition pour soutenir notre stratégie de riposte. Des acteurs comme la Société Civile, les Partenaires Techniques et Financiers, les ONG, apportent un soutien important au Gouvernement dans la mise en œuvre de cette stratégie.
A tous ces acteurs, je voudrais exprimer, encore une fois, ma totale reconnaissance pour leur contribution de qualité dans la lutte contre la Covid-19.
A la population guinéenne qui paye le prix fort de cette épidémie, j’exprime tous mes encouragements pour la grande résilience dont elle fait preuve. Je suis conscient que chacune des mesures prises pour freiner la propagation de la maladie dans notre pays, a un impact sur son quotidien. Mais elles sont nécessaires pour inverser durablement la dynamique de contaminations et nous permettre de sortir rapidement de cette crise.
Chers compatriotes,
Je me réjouis de la discipline globalement observée au regard des mesures édictées par le Gouvernement. Toutefois, à mon grand regret, je constate que depuis quelques semaines, les efforts de lutte contre le virus se confrontent à un relâchement coupable de ces mêmes mesures. En particulier, le port du masque est négligé par une frange de plus en plus importante de la population. De même, l’installation des barrages filtrants et la surveillance des axes routiers ne parviennent pas à rompre la propagation de l’épidémie à l’Intérieur du pays et plusieurs Préfectures ont déjà enregistré leurs premiers cas de Covid-19. Le mois dernier, j’attirais déjà votre attention sur cette situation préoccupante qui risque d’anéantir tous nos efforts.
En effet, les observations empiriques confirment malheureusement cette tendance.
Du 15 juillet au 15 août, l’indice de positivité est passé de 7,9% à 6,7%. Ce qui est nettement faible et démontre que le virus est en circulation. Cela démontre que malgré les efforts fournis, beaucoup reste à faire.
Chers compatriotes,
Le coronavirus continue à se propager dans notre pays. A date, sur 74 235 personnes testées, nous comptons 8 260 cas confirmés (11%.), pour 7 177 guérisons soit 86,8%. Nous déplorons cependant 50 décès hospitaliers soit 0,6%. Je présente mes condoléances aux parents et proches des personnes ayant perdu la vie et souhaite un prompt rétablissement aux personnes en soin.
Les progrès réalisés dans la lutte contre cette pandémie, avec la faiblesse de la létalité (à peine 0,6%) et la hausse du taux de guérison (près de 87%), ne doivent pas occulter la gravité de cette maladie au double plan sanitaire et économique.
Notre pays entame son sixième mois de lutte contre cette épidémie. L’efficacité de notre stratégie réside dans notre capacité à nous astreindre, dans la durée, au respect rigoureux des mesures édictées. Ce n’est qu’à cette condition que nous réussirons à être durablement performants. A défaut, nos efforts seraient tout simplement contre-productifs et les sacrifices déjà consentis, inutiles.
Toutefois, je note avec satisfaction une amélioration sensible du taux de rétablissement sur les deux derniers mois et en remercie vivement le personnel soignant et l’ensemble des autres acteurs impliqués dans la riposte.
Chers compatriotes,
Nous devons continuer de nous impliquer davantage dans cette lutte. Vous êtes nombreux à en avoir la capacité, notamment grâce à votre influence au sein de vos communautés respectives.
Le nombre de personnes souffrant de l’arrêt ou du ralentissement de leurs activités est important. Un front commun est nécessaire pour faire respecter les mesures restrictives en vigueur dans le but de réduire la circulation du virus au sein de la communauté. C’est cela qui peut garantir une reprise rapide de nos activités sociales, économiques, scolaires, religieuses, administratives, sportives, professionnelles, culturelles, en d’autres termes assurer un retour à une vie normale.
Vous ne devez donc pas baisser la garde au risque de connaitre le recul enregistré par certains pays dont les gouvernements se sont trouvés dans l’obligation de prendre à nouveau des mesures drastiques allant jusqu’au reconfinement des populations, du fait du relâchement intervenu dans le respect des mesures de prévention.
Le Gouvernement, pour sa part, reste constamment en éveil. Je voudrais vous assurer de sa détermination à mobiliser toutes les ressources nécessaires à la lutte contre la Covid-19.
Chers compatriotes,
En ayant pris toute la mesure de la situation, et après avoir recueilli les avis motivés des experts, le dispositif ci-après entre en vigueur :
•       L’état d’urgence est reconduit pour une période de 30 jours à compter de ce jour, sur toute l’étendue du territoire national ;
•       La reprise des vols commerciaux internationaux est conditionnée au respect strict des mesures sanitaires en vigueur, sous réserve de réciprocité
•       Le couvre-feu est ramené de 00 heures à 04 heures du matin pour la zone du « Grand Conakry » (Conakry, Coyah, Dubréka) et reste entièrement levé à l’Intérieur du pays ;
•       Le port du masque est toujours obligatoire tant en public qu’à la maison;
Les autres dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire restent en vigueur.
J’invite tout particulièrement les forces de l’ordre à prendre toutes les mesures utiles pour veiller au strict respect de ces mesures sanitaires.
J’invite l’ensemble des acteurs et des citoyens à redoubler d’efforts.
Femmes et hommes de culture, femmes et hommes de média, sportives et sportifs, influenceuses et influenceurs de médias sociaux, chefs locaux, chefs d’entreprises, leaders de communautés, administratrices et administrateurs de marchés, responsables de partis politiques et d’ONG, chefs religieux, impliquez-vous fortement dans cette lutte de toute l’humanité contre la Covid-19.
Associez vos images aux actions entreprises dans ce sens.
Enfin, je demande à l’A.N.S.S. de faire des tests pour tous les cas de décès, que ce soit dans les hôpitaux ou à domicile dans le grand Conakry.
Je compte sur vous tous.
Que Dieu bénisse la Guinée.
Je vous remercie !
Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Sante

N’zérékoré : L’OMS fait un important don aux autorités sanitaires

Publié

sur

Dans le but du renforcer les capacités de lutte contre la pandémie à virus Ebola, l’organisation mondiale de la Santé ( OMS) a offert 34 motos, un véhicule Toyota et des outils informatiques aux autorités sanitaires. La cérémonie de remise de ces équipements et matériels a eu lieu jeudi, à la direction régionale de la santé de N’zérékoré.

Le coût global de ce geste qui s’élève à 1.249.661.710 francs guinéens, est composée d’une salle aménagée et équipée pour servir de centre d’urgence de santé publique, l’aménagement de la salle de conférence de la direction régionale de la santé, un véhicule Toyota Hilux de deux cabines, un groupe électrogène de 66 KVA, et 34 motos de marques TVS.

«Ce geste de l’organisation mondiale de la santé vise à renforcer davantage l’exécution du plan national de riposte contre l’épidémie d’Ebola à travers l’accroissement des capacités opérationnelles de différents pilier de réponse», a déclaré Mory Keita, Incident Manager à l’OMS qui a réitéré la disponibilité de son organisation à continuer à soutenir les efforts de la Guinée pour l’amélioration de la santé.

Quant à Dr Adama Kaba, directeur régional de la santé, cet appui vient au point pour renforcer les efforts de lutte contre Ebola et d’autres pathologies.
Il a également mis l’occasion à profit pour remercier tous les partenaires impliqués dans la lutte contre Ebola.

«Cette logistique que l’OMS vient de mettre à notre disposition vient renforcer nos capacités opérationnelles parce que nous avons plusieurs activités à mener. D’abord, il y a les contacts qu’il faut suivre, dépister les cas suspects et sensibiliser les communautés. Tout cela demande des moyens. Avant, on avait des difficultés pour nous rendre dans les villages. Mais avec cette logistique, les équipes vont travailler sans problème. Au nom de l’ensemble des équipes de riposte et des travailleurs de la santé, on remercie l’OMS qui ne cesse de nous accompagner», s’est réjoui Dr Adama Kaba qui a promis l’utilisation rationnelle des outils.

Il faut souligner que ce don a été obtenu grâce à l’appui financier de l’USAID et des fonds de l’Organisation Mondiale de la Santé.

 

Lamine Kaba

Continuer la lecture

Sante

COVID-19: la Guinée enregistre 21.000 cas positifs et 19600 guéris de nos jours (ANSS)

Publié

sur

Ces données sont fournies par le Directeur général adjoint de l’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS). Le docteur Bouna Yattassaye a démontré que dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, la Guinée a tout de même connu des avancées significatives.

Il souligne que sur 365.000 personnes testées, 21.000 cas positifs ont été révélés et 19600 cas guéris.<< L’hypothèse de départ, selon laquelle, l’épidémie soit circonscrite à Conakry n’a pas tenu, on est presqu’à huit mois. Aujourd’hui toutes les préfectures de la Guinée ont enregistré des cas, sauf Beyla. Donc cette hypothèse n’a pas tenu mais Conakry reste quand même l’épicentre de l’épidémie avec 82% des cas », a-t-il fait savoir.

Poursuivant son intervention, Dr Bouna Yattasaye a ajouter que la préfecture la plus touchée reste Kindia. Mais il ajoute aussi c’est la commune de Ratoma qui est en tête de listes en terme de communes les plus touchées, suivie de la commune de Matoto, de Matam de Dixinn et de Kaloum, compte tenu de la maison centrale.

Toutefois, 144 cas de décès ont enregistrés et 45 428 personnes ont été vaccinées depuis le début de la campagne de vaccination.

 

Lamine Kaba

Continuer la lecture

Sante

Ebola: un responsable de l’ANSS annonce que la Guinée rentre dans la phase de pré-élimination de la fièvre

Publié

sur

Ladite phase de pré-élimination de la fièvre Ebola, est annoncée après la sortie du dernier patient guéri d’Ebola au centre de traitement à N’Zérékoré. Cette phase sera suivie d’une période de surveillance active de 42 jours d’observation, soit le double de la période d’incubation du virus.

Le chargé des études au département surveillance à l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), l’a fait savoir hier mardi 27 avril 2021, dans un entretien accordé à BBC Afrique.

«Si au bout des 42 jours, aucun nouveau cas n’est signalé dans la zone d’épidémie ou ailleurs, les autorités sanitaires guinéennes en rapport avec l’Organisation mondiale de la Santé pourront déclarer la fin de la fièvre Ebola en Guinée. L’ANSS et les services techniques du ministère de la Santé mèneront une opération de surveillance sanitaire renforcée avec une stratégie visant à impliquer les populations à la base», a expliqué monsieur Sory Condé.

Il signale par ailleurs que l’implication des communautés dans les villages de la zone à épidémie permettra aux agents de santé de détecter le plus rapidement possible tout cas suspect ou probable d’Ebola.

Depuis sa réapparition, au total 16 cas de contamination liés à l’épidémie d’Ebola ont été notifiés en Guinée, notamment dans la région forestière.

 

Abdour.Camara

Continuer la lecture

Sante

Garcinia kola ou petit cola: une substance aux multiples vertus

Publié

sur

“Bitter cola” au Cameroun ou “petit cola”en Guinée, il s’agit de cette substance considéré depuis des siècles, comme une plante dont les fruits, les graines et l’écorce sont utilisés dans la médecine traditionnelle pour traiter certaines maladies comme la toux et la fièvre.

A en croire le docteur Alpha Oumar Diallo, médecin généraliste à l’hôpital “Mère et enfant de Kipé”, au delà de son usage traditionnel, ce fruit sec et amer est aujourd’hui consommé pour d’autres vertus.
«Le petit cola a des propriétés purgatives, anti-parasites et anti-microbiennes. Les graines sont utilisées contre la bronchite, les infections de la gorge, les coliques, les maux de tête, le rhume et la toux. Il est également utilisé pour lutter contre les troubles du foie ou comme un bâton à mâcher», a-t-il expliqué.

Zébal Traoré est un consommateur de petit cola. D’après lui, ceci a fait en sorte qu’il soit débarrassé de plusieurs maladies.

«Depuis que j’ai commencé à consommer le petit cola , cela a soigné plusieurs maux dans mon corps comme la constipation, la gastrique, en plus ça me donne beaucoup de puissances sexuelles», apprécie-t-il.

Malgré ces nombreuses vertus thérapeutiques, ce fruit semble n’est pas être valorisé par les autorités sanitaires du pays. Une chose que déplore Mawiatou Diallo, journaliste.

«Aujourd’hui, petit cola est valorisé dans certains pays européens et américains. Pour preuve, il entre même dans la fabrication du Coca-Cola qui est une boisson consommée à l’échelle internationale mais malheureusement, ici, en Afrique d’où il tire son origine, on ne le considère même pas.»

En dépit de son importance socio-économique, un constaté révèle que la culture de Garcinia cola est très limitée en Afrique.

 

Lamine Kaba

Continuer la lecture

Sante

Guinée: Le ministère de la santé dénonce des hospitalisations hors structures agréés

Publié

sur

Dans un communiqué rendu public ce mardi 27 avril 2021, à cet effet, le ministre de la santé a dévoilé le fait que certaines structures se livrent aux hospitalisations des malades de coronavirus, en dehors des structures agréées.

«Dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus, COVID-19, il est porté à la connaissance de toutes les structures publiques et privées que l’hospitalisation et la prise en charge des patients est gratuite et ne peut avoir lieu que dans les structures agréées à cet effet», a dénoncé le ministre en charge de la santé.

Il ajoute que «toute structure non habilitée, hospitalisant ou prenant en charge des patients de COVID19 agit en violation du Décret D/2020/071/PRG/SGG du 30 Mars 2020 portant Etat d’Urgence Sanitaire et en assume toutes les conséquences de droit.»

 

Abdour.Camara

Continuer la lecture

Tendance