Se connecter avec nous

Divers

Violences à Macenta: un ancien premier ministre appelle au calme

Publié

sur

Ces violences ont causé la mort de plus de 10 personnes et des énormes, selon les sources officielles. A travers un écrit sur sa page Facebook, l’ancien premier ministre a appelé ses compatriotes a opté pour un retour au calme.
« Il y a 72 heures, les enfants d’une même préfecture Macenta s’affrontent en faisant de nombreux morts et de blessés. Cette situation est d’autant regrettable que malgré les différences entre Manian et Toma, ils ont toujours partagé les mêmes espaces de vie. Leur vivre ensemble semble être menacé pour différentes raisons dont la principale est simplement le repli sur l’identité. En cette douloureuse occasion, je lance un appel vibrant à toutes les filles et tous les fils de Macenta pour que les hostilités s’arrêtent quels qu’en aient été les motifs», évoque Lansana Kouyaté.
 «Ils vivront toujours ensemble partageant les peines du quotidien, et vivant d’espérance pour l’avenir. Ils ne doivent accepter aucune manipulation de quelque origine que ce soit. Je réitère mon appel à tous les fils et toutes les filles de Macenta quelque soit leur appartenance politique et ethnique pour faire preuve de cohabitation pacifique légendaire qui leur est connue, en arrêtant immédiatement les violences afin de travailler à réduire les frustrations, penser les plaies et revivre l’unité. Le gouvernement de la République doit tout mettre en oeuvre pour mener les investigations possibles en vue d’aboutir à la protection des biens et de la vie des personnes. Nous présentons nos condoléances les plus émues à tous ceux qui ont perdu les leurs durant cette confrontation inutile voire nuisible», regrette le président du PEDN.
La rédaction
Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Buzz

Un Guinéen condamné à dix mois de prison ferme en France car il se masturbait devant des femmes

Publié

sur

Par

Un Guinéen de 26 ans vient d’être condamné à dix mois de prison ferme par un tribunal d’Angoulême, une commune située dans le sud-ouest de la France.

Selon Charente Libre qui rapporte l’information, Alpha Barry était accusé d’avoir agressé sexuellement une jeune femme et de s’être masturbé devant d’autres. « J’ai eu la peur de ma vie, j’ai cru qu’il allait me violer », a raconté une jeune femme qui a rencontré l’individu mis en cause le 3 août 2019, à Fléac. Ce jour-là, elle a croisé le chemin d’Alpha Barry. Il était à vélo. Il l’a regardée, s’est arrêté, a baissé son pantalon puis a commencé à se masturber en l’observant.

Il s’est ensuite approché d’elle et a tenté de la caresser. Mais elle a réussi à fuir. Cinq jours plus tard, rebelote sur la coulée verte, à Saint-Yrieix. Là encore, il croise une femme, et se masturbe devant elle.

Un an plus tard, le 4 juin 2020, une jeune femme rentre de soirée, à Angoulême. Il est 2 heures du matin, elle approche de chez elle et elle sent une main dans son dos, puis sur ses fesses. Elle hurle, Alpha lui fait une proposition indécente. C’est dans cette situation que la BAC arrive et l’interpelle, explique la même source.

Au commissariat, Alpha Barry explique tout d’abord être mineur. Mais l’enquête et une analyse osseuse ont permis de déterminer qu’il serait plutôt âgé de 26 ans.

À l’audience, il n’a rien voulu dire. Son avocat, Me Rahmani met en avant « une fragilité psychologique, qui expliquerait ce passage à l’acte. » Conformément aux réquisitions du parquet, il a écopé de dix mois de prison ferme. Et comparaîtra de nouveau prochainement devant le tribunal, pour des faits de même nature.

Continuer la lecture

Divers

Plus de 15 morts dans un éboulement à Siguiri

Publié

sur

Par

Le drame s’est produit dans l’après-midi de ce samedi 8 mai 2021 dans le district de Tatakourou, relevant de la sous-préfecture de Doko, à une quarantaine de kilomètres du centre-ville de Siguiri. Nos sources nous rapportent une douzaine de corps sortis des décombres. Et le bilan, nous dit-on, reste provisoire.

« C’est une galerie dans laquelle les gens faisaient de l’exploitation artisanale de l’or qui s’est affaissée. Le bilan est lourd et les fouilles se poursuivent. On ne connaît pas exactement l’effectif de ceux qui étaient sur les lieux », a confié au Djely Moriba Touaro, citoyen de la localité.

Il faut dire que le phénomène d’éboulement refait surface en Haute-Guinée. L’on se rappelle, en effet, qu’il y a environ deux semaine, deux autres cas avaient été enregistrés à Mandiana en l’espace de trois jours.

Continuer la lecture

Divers

Coyah : Immersion pendant les heures de pointe à Km36 

Publié

sur

17 heures 30m, nous voici au grand carrefour de km 36. Situé dans la sous-préfecture de Maneya dans la préfecture de Coyah. Ici étalagistes et marchands ambulants se bousculent au long des artères pour revendre leurs marchandises. Dans ce brouhaha incessant, les plus fort dominent les autres à travers les cries amplificateurs de leur  haut parleur cherché pour la cause.

À côté de ces femmes vendeuses, policiers et conducteurs de taxis se tiraillent pour un conflit d’intérêt. Dans cette bataille, les embouteillages inimaginables se forment dans tous les côtés de ce rond-point. Dans les voitures, l’effet de la chaleur pousse les passagers à réagir. Certains vont jusqu’à insulter les autorités publiques pour leur faibles implication dans la gestion de la circulation: « Nous souffrons tous les jours de la même  pagaille des policiers ici, ils nous fatiguent avec les faux contrôles, parce que l’État est incompétent c’est pourquoi nous souffrons» fustige Fatoumata Condé passagère.

Sur la transversale Km36-Kagbèlen, à côté de l’hôpital se trouve le coin d’un groupe de jeunes appelé (Bordeaux). À la surprise générale, l’endroit se trouve très calme ce jeudi. Ici  téléphones portables, ordinateurs et tout autre objet douté sont discrètement revendus devant les forces de sécurité et de maintient d’ordre.

À la rentrée,les clients se font chipés par les vendeurs confortablement installé sous les tentes. Avec le slogan « yérinèdji» ce qui signifie tu as combien dans une langue du terroir  sousous. Après constat, la plus part de ces jeunes qui se livrent à cette pratique sont les diplômés  des grandes universités du pays comme (Gamal Sonfonia,kankan et autres) par manque d’emploi ils viennent se débrouiller ici pour gagner leur vie. Abdoulaye Sow est diplômé en biochimie à Gamal Abdel Nasser de Conakry :« je fais cette pratique pour satisfaire mes petits besoins, et parce qu’il n’ya pas autre chose à faire,  la famille n’a rien aussi c’est un peu compliqué à dire».

À l’image des autres marchés  de la capitale, km-36 est l’un des plus grands centre de négoce du pays. Et très courtisé par des marchandises en provenance de l’intérieur du pays.

 

Alsény Soumah

 

Continuer la lecture

Divers

Guinée : Communiqué du ministère de la Défense nationale dans le cadre du recrutement dans l’Armée

Publié

sur

Conformément aux conditions énumérées dans le précédent communiqué relatif au concours de recrutement des jeunes gens titulaires de Licence ou du Master en Langue Anglaise ou. en Informatique, le Ministère de la Défense Nationale informe que ledit concours sera organisé, au titre de l’année 2021, par la commission spéciale de recrutement mise en place à cet effet.
Les candidates et les candidats seront reçus au niveau de I·’entrée sud du camp Almamy Samory TOURE (coté corniche sud, terrain RUSSAL) O
A I’ expiration du délai prévu pour le dépôt des dossiers de candidature, et après toute vérification, les listes des candidates et candidats retenus pour la présélection seront établies et diffusées par le Secrétariat Général de l’Etat-Major Général des Armées.
Ledit concours se déroulera en trois étapes:
Première étape: Epreuves de présélection
Elles se dérouleront pour les deux catégories (Langue Anglaise et Informatique) de la manière suivante:
A – Pour la catégorie Langue Anglaise: Les candidates et candidats seront soumis aux’ épreuves de grammaire du niveau intermédiaire et élevé sous forme de questionnaire à choix multiples (QCM) 0
B – Pour la catégorie Informatique: Les candidates et candidats seront évalués en informatique de base sous forme de questionnaire à choix multiples (QCM) et une épreuve de connaissance générale sur la conception d’un système d’information.
A l’issue des épreuves de présélection pour les deux catégories, les résultats des candidates et candidats retenus pour la sélection seront publiés par la commission spéciale de recrutement.
Deuxième étape: Epreuves de sélection
Elles se dérouleront pour les deux catégories (Langue Anglaise et Informatique) de la manière suivante:
A – Pour la catégorie Langue Anglaise: Les candidates et candidats présélectionnés passeront les épreuves ci-après:
L’Ecoute (Listining) ;
L’Ecrit (Writing) ;
Le Dialogue (Speaking) ;
La Compréhension du texte (Reading).
B – Pour la catégorie Informatique: Les candidates et candidats présélectionnés seront soumis aux épreuves théoriques et pratiques, comme suit:
a)- Epreuves théoriques:
Connaissance de base de l’architecture des ordinateurs, des systèmes d’exploitation et des réseaux;
Langage de programmation (ALGO et langage de choix) ;
Sécurité informatique.
b)- Epreuves pratiques:
Conception du Système d’Information et Base des Données;
Développement Web;
Maintenance informatique;
Connaissance et expérience dans les domaines spécifiques de l’informatique.
Troisième étape: Visites d’aptitudes médicales
Les candidates et candidats ayant satisfait aux épreuves de sélection, seront soumis aux visites systématiques d’aptitudes médicales. Par la suite, seuls les candidates et candidats reconnus médicalement aptes, classés par ordre de mérite, par catégorie et dans les limites des quotas fixés, seront déclarés définitivement admis pour servir au sein des Forces Armées Guinéennes.
Les dates et le lieu dudit concours feront l’objet d’un autre communiqué.
Conakry, le 05 janvier 2021
Ministre D’État
Continuer la lecture

Divers

Guinée: Compte rendu du conseil des ministres

Publié

sur

Conakry, le 26 novembre 2020 – Sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président de la République, le Conseil des Ministres a tenu sa session ordinaire ce jeudi, 26 Novembre 2020, par visioconférence, de 10h à 13H, avec l’ordre du Jour suivant :

  1. MESSAGE DE SON EXCELLENCE

MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

  1. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTERIEL DU

MARDI, 24 NOVEMBRE 2020

III. QUESTIONS DIVERSES

Au titre du premier point de l’ordre du jour

Le Président de la République a donné aux départements en charge des Finances, du Plan et du Budget des instructions en vue de permettre en Décembre prochain, le bouclage du Programme en cours avec le FMI, par une gestion plus rigoureuse des dépenses publiques afin de réduire de manière drastique, le déficit du Trésor public vis-à-vis de la Banque Centrale

Le Chef de l’Etat a informé le Conseil de sa décision de mettre en place dans les plus brefs délais une structure chargée de renforcer le contrôle sur la passation et la gestion des marchés publics dans l’objectif d’améliorer sensiblement la qualité de la gestion des finances publiques, conformément au mot d’ordre « Gouverner autrement » qui, loin d’être un simple slogan, devient un impératif de la nouvelle gouvernance envisagée dans le cadre de la Quatrième République.

Le Président de la République a instruit le Ministre de l’Economie et des Finances à identifier des bailleurs de fonds et institutions internationales susceptibles d’accompagner un programme de formation soutenu en faveur des responsables de passation des marchés publics.

Le Président de la République a instruit le Gouvernement d’envisager une mise à jour du Code Foncier et Domanial en vue de l’adapter à l’évolution de notre pays et à veiller en particulier à ce qu’il reflète réellement la politique d’incitation des investisseurs nationaux et étrangers et qu’il contribue à réduire le nombre de conflits domaniaux qui encombrent les rôles des tribunaux guinéens.

Le Chef de l’Etat a demandé aux départements concernés de veiller à l’importation à temps des engrais et pesticides pour éviter de mettre en péril la campagne agricole dont la réussite est liée au calendrier de fourniture des intrants agricoles aux paysans

Le Président de la République a invité au respect des règles de cession du patrimoine foncier et domanial public en insistant particulièrement sur l’interdiction pour les préfets et maires de procéder à une quelconque aliénation de terrains et bâtiments publics

Le Chef de l’Etat a réitéré la nécessité de procéder à un contrôle minutieux des baux emphytéotiques conclus par l’Etat avant toute décision de validation ou d’annulation tout en rappelant la détermination du Gouvernent à récupérer tous les biens immobiliers publics issus du Contentieux Franco-guinéens

Au deuxième point de l’ordre du jour, Monsieur le Premier Ministre a fait le compte rendu de la session ordinaire du Conseil Interministériel du 24 Novembre 2020. A ce titre, le Conseil a entendu successivement

  • Le Ministre d’Etat en charge de l’Industrie et des PME sur sa communication relative au Programme pays entre la République de Guinée et l’ONUDI
  • Le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime sur l’organisation de la Table ronde des bailleurs de fonds du secteur de la Pèche
  • Le Ministre de l’Economie et des Finances pour la présentation du Formulaire de Déclaration de Patrimoine Dans ce cadre,

Le Ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises a fait une communication relative au Programme Pays entre la République de Guinée et l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) 2020-2023.

Il a expliqué que le cadre de programmation pays est conçu pour intensifier l’appui de l’ONUDI au Gouvernement de la République de Guinée à travers une feuille de route pour un Développement Industriel Inclusif et Durable tel que défini dans la Déclaration de Lima, adoptée le 02 Décembre 2013 lors de la 15ème session de la Conférence Générale de l’ONUDI.

Le Ministre a affirmé que le cadre de coopération technique proposé s’inscrit dans la vision de la nouvelle génération de programme pays qui se veut plus ambitieuse et qui appelle à plus d’intégration et d’impacts, grâce aux partenariats multipartites.

Il a soutenu que ce programme est réaliste, flexible et adresse les défis de base pour un secteur industriel compétitif.

Le budget du Programme Pays est de 22 millions USD dont 15 millions USD restent à mobiliser Le Ministre a précisé qu’au terme de ce nouveau Programme Pays 2020-2023, les impacts suivants sont attendus :

  • La valeur Ajoutée Manufacturière de la Guinée est impulsée ;
  • La Guinée est mieux positionnée et plus compétitive sur des chaines de valeurs plus porteuses, notamment dans l’agrobusiness ;
  • Des emplois sont massivement crées pour les jeunes et les femmes, à la faveur d’un secteur productif plus diversifié et inclusif ;

 

  • Des infrastructures et services catalytiques pour l’industrie et le commerce sont renforcés ;
  •  Et le secteur industriel de la Guinée attire plus d’investissements publics et privés.

Au terme de l’exposé, le conseil a apprécié cet exercice et invité le Ministre à travailler, dans le cadre d’une politique sectorielle d’ensemble avec la Ministre du Plan, pour une meilleure intégration des composantes du projet, en rapport avec le document du PNDES 2 en cours de préparation.

Le Ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime a présenté une communication relative à l’organisation de la table ronde des bailleurs sur les projets prioritaires pour le développement du secteur de la pêche et de l’aquaculture en République de Guinée.

Le Ministre a rappelé que l’organisation de la table ronde s’inscrit dans la dynamique de la mise en œuvre les recommandations des Etats généraux de la pêche et de l’aquaculture tenus en 2013, ainsi que la priorisation du développement du secteur par le Gouvernement.

Le Ministre a indiqué que six (6) programmes sont retenus pour être présentés à cette table ronde. Ce sont :

  • La Promotion des bonnes pratiques de gouvernance ;
  • L’Amélioration de la chaîne de valeur des produits halieutiques ;
  • Le développement de la pêche continentale et de, l’aquaculture ;
  • Le développement de la pêche maritime ;
  • L’Appui au Centre National des Sciences Halieutiques de Boussoura ;
  • L’Appui au Centre National de Surveillance et de Police des Pêches.

Il a précisé que les objectifs assignés au Document Cadre de Politique des Pêches et de l’Aquaculture (DOCPA) sont encore d’actualité et ont été par conséquent repris, réactualisés et reconduits pour une date d’échéance fixée à 2040.

Le Ministre a indiqué que les résultats attendus à l’issue de la table ronde sont :

  • L’affirmation de la volonté du Gouvernement à soutenir le secteur de la pêche et de l’aquaculture avec des apports budgétaires conséquents ;
  • Les ressources disponibles et la stratégie de mobilisation des ressources additionnelles nécessaires au financement du DOCPA annoncées par les partenaires au développement traditionnels ou de nouveaux partenaires ;
  • La disponibilité des différents instruments et les modalités ainsi que les échéanciers que les Partenaires entendent mettre à contribution pour répondre aux besoins de financement de la pêche et de l’aquaculture en Guinée.

Au terme de l’exposé, le conseil a apprécié l’initiative pour la visibilité donnée au secteur de la pêche et invité les Ministres du Budget et des Finances de mettre à sa disposition le budget résiduel de préparation de la rencontre.

2.3. Le Ministre de l’Economie et des Finances a fait une communication sur le contenu du Formulaire de Déclaration de Patrimoine, conformément aux dispositions de la Constitution du 06 Avril 2020, notamment en ses Articles 49 et 64, et suivant les prescriptions du Décret D/2020/286/PRG/SGG du 13 Novembre 2020, portant contenu du Formulaire de Déclaration de Patrimoine.

Il a indiqué que le formulaire résume les renseignements sur l’ensemble des biens et revenus (immobiliers, mobiliers, financiers, etc.) que le déclarant doit fournir pour son compte et celui de ses conjoints et enfants.

Le Ministre a informé que le formulaire est publié sur les sites de la Cour Constitutionnelle et de la Cour des Comptes.  Quant à la déclaration initiale et celle de fin de mandat ou de fonction, elles sont publiées au Journal Officiel de la République.

Il a affirmé que la déclaration de patrimoine concerne les Autorités ci-après :

  • Le Président de la République ;
  • Le Président de l’Assemblée Nationale ;
  • Les Présidents des Institutions Constitutionnelles ;
  • Le Premier Ministre et les Ministres ;
  • Les Ministres délégués ;
  • Les Secrétaires d’Etat ;
  • Les Secrétaires Généraux ayant rang de Ministre ;
  • Le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, et
  • Les Responsables des Régies Financières de l’Etat, y compris :
  • Les ordonnateurs de recettes et de dépenses ;
  • Les comptables publics effectuant des opérations portant sur un montant annuel supérieur ou égal à un certain seuil fixé par voie réglementaire.

Le Ministre a souligné que les assujettis susmentionnés doivent dans les trente (30) jours qui suivent leurs entrées en fonction, formuler une déclaration certifiée sur l’honneur exacte et sincère sur leurs situations patrimoniales.

Il a indiqué que les personnes assujetties ont l’obligation de soumettre une nouvelle déclaration en cas de modification substantielle des éléments du patrimoine, c’est-à-dire lorsque la valeur cumulée du patrimoine du déclarant a augmenté de plus d’un milliard de francs guinéens (1.000.000.000) par rapport à la dernière déclaration.

Une telle déclaration doit être présentée au plus tard le 1er Avril de l’année qui suit l’année au cours de laquelle des modifications substantielles des actifs sont survenues.

Le Ministre a expliqué que la déclaration de patrimoine s’étend au patrimoine détenu directement ou indirectement et qu’il soit situé sur le territoire Guinéen ou à l’étranger, qu’il s’agisse de biens propres, de biens de la communauté ou de biens réputés indivis et le droit réel exercé sur le bien.

Le déclarant doit signer personnellement et parapher chaque page de sa déclaration initiale et de fin de mandat. Il a annoncé que la Loi dispose que la fausse déclaration, l’omission d’une partie substantielle du patrimoine ou l’évaluation mensongère du patrimoine est passible d’une amende équivalente au double montant du patrimoine non déclaré et punie conformément aux dispositions des articles 586 et 587 du Сode pénal.

L’inobservation de l’obligation de déclaration de patrimoine par une personne assujettie est punie conformément au Code Pénal. La mise en œuvre de cette politique comporte plusieurs volets, notamment le renforcement du dispositif législatif et institutionnel normatif afin de favoriser : la Redevabilité, la Transparence, l’Intégrité et la Protection des deniers publics.

Le Ministre a souligné que l’exercice de hautes fonctions publiques doit s’accompagner d’un devoir de responsabilité, de probité et d’intégrité, excluant toute dynamique d’accaparement des ressources publiques.

Au terme de l’exposé, le conseil a demandé au Ministre de travailler à la finalisation du formulaire au regard des observations formulées et en collaboration avec d’autres structures et personnes ayant une expérience en la matière afin d’élaborer un guide permettant de faciliter la compréhension et le renseignement du document.

Au titre des QUESTIONS DIVERSES 

Le Conseil a déploré la diffusion par certains médias d’informations diffamatoires sur un membre du Gouvernement autour d’un détournement qui porterait sur des montants faramineux sans en apporter la moindre preuve. Le Conseil  encourage la HAC à veiller à l’application des règles d’éthique et de déontologie ainsi qu’au respect des dispositions pertinentes de la Loi sur la liberté de la Presse.

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a informé le Conseil de l’inauguration d’infrastructures à l’Université Gamal Abdel Nasser, le mercredi 02 Décembre 2020.

Le Ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises a informé le Conseil de la Ratification par l’Assemblée Nationale, du texte portant sur la Zone Industrielle de Fanyé.

Avant de lever la séance, Monsieur le Président de la République a donné au Conseil de larges informations sur la situation nationale, africaine et internationale

Le Conseil des Ministres

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Continuer la lecture

Tendance